Recommandations pour la prise en charge de l'infection par le virus de l'hépatite C chez les usagers de drogues par injection

Jason Grebely, Geert Robaeys, Philip Bruggmann, Alessio Aghemo, Markus Backmund, Julie Bruneau, Jude Byrne, Olav Dalgard, Jordan J. Feld, Margaret Hellard, Matthew Hickman, Achim Kautz, Alain Litwin, Andrew R. Lloyd, Stefan Mauss, Maria Prins, Tracy Swan, Martin Schaefer, Lynn E. Taylor, Gregory J. Dore

Research output: Contribution to journalArticle

Abstract

Dans les pays à revenus élevés, la majorité des infections par le virus de l'hépatite C (VHC) nouvelles et existantes se produisent chez usagers de drogues par injection (UDI). Dans de nombreux pays à revenus faibles et moyens, de vastes épidémies de VHC ont également émergé chez les UDI. Le fardeau des maladies hépatiques liées au VHC chez les UDI est en augmentation, mais le recours au traitement reste extrêmement faible. Il existe un certain nombre de barrières aux soins qui doivent être évaluées et auxquelles il faut s'attaquer de façon systématique, pour faire en sorte que les UDI aient accès aux traitements. Le développement rapide d'agents antiviraux à action directe (AAD) sans interféron pour traiter l'infection par le VHC a suscité un optimisme considérable dans le domaine du VHC, faisant naître l'espoir réaliste de l'accès à une intervention thérapeutique à l'efficacité optimale, offrant des régimes thérapeutiques entièrement oraux, de courte durée et bien tolérés. En outre, il a été clairement démontré que le traitement du VHC est sûr et efficace dans un large éventail d'établissements offrant des soins multidisciplinaires. Étant donné l'importance des maladies liées au VHC chez les UDI, il est urgent de développer des stratégies visant à intensifier l'évaluation et le traitement du VHC dans ce groupe. Ces recommandations démontrent que le traitement chez les UDI est réalisable et apportent un cadre de travail pour l'évaluation et les soins du VHC. Des recherches complémentaires sont nécessaires pour évaluer les stratégies visant à intensifier le dépistage, les liens vers les soins, le traitement, l'observance, la guérison virale et pour prévenir la réinfection par le VHC chez les UDI, en particulier du fait que de nouveaux traitements AAD sans interféron pour le traitement de l'infection par le VHC deviennent disponibles.

Original languageEnglish (US)
JournalInternational Journal of Drug Policy
DOIs
StateAccepted/In press - 2016

Fingerprint

Viruses
Injections
Infection

Keywords

  • Consommateurs de drogues
  • Injection
  • Lignes directrices
  • UDI
  • VHC
  • VIH

ASJC Scopus subject areas

  • Medicine (miscellaneous)
  • Health Policy

Cite this

Recommandations pour la prise en charge de l'infection par le virus de l'hépatite C chez les usagers de drogues par injection. / Grebely, Jason; Robaeys, Geert; Bruggmann, Philip; Aghemo, Alessio; Backmund, Markus; Bruneau, Julie; Byrne, Jude; Dalgard, Olav; Feld, Jordan J.; Hellard, Margaret; Hickman, Matthew; Kautz, Achim; Litwin, Alain; Lloyd, Andrew R.; Mauss, Stefan; Prins, Maria; Swan, Tracy; Schaefer, Martin; Taylor, Lynn E.; Dore, Gregory J.

In: International Journal of Drug Policy, 2016.

Research output: Contribution to journalArticle

Grebely, J, Robaeys, G, Bruggmann, P, Aghemo, A, Backmund, M, Bruneau, J, Byrne, J, Dalgard, O, Feld, JJ, Hellard, M, Hickman, M, Kautz, A, Litwin, A, Lloyd, AR, Mauss, S, Prins, M, Swan, T, Schaefer, M, Taylor, LE & Dore, GJ 2016, 'Recommandations pour la prise en charge de l'infection par le virus de l'hépatite C chez les usagers de drogues par injection', International Journal of Drug Policy. https://doi.org/10.1016/j.drugpo.2015.11.009
Grebely, Jason ; Robaeys, Geert ; Bruggmann, Philip ; Aghemo, Alessio ; Backmund, Markus ; Bruneau, Julie ; Byrne, Jude ; Dalgard, Olav ; Feld, Jordan J. ; Hellard, Margaret ; Hickman, Matthew ; Kautz, Achim ; Litwin, Alain ; Lloyd, Andrew R. ; Mauss, Stefan ; Prins, Maria ; Swan, Tracy ; Schaefer, Martin ; Taylor, Lynn E. ; Dore, Gregory J. / Recommandations pour la prise en charge de l'infection par le virus de l'hépatite C chez les usagers de drogues par injection. In: International Journal of Drug Policy. 2016.
@article{73587af8abea479eb22f12e9eb5298a8,
title = "Recommandations pour la prise en charge de l'infection par le virus de l'h{\'e}patite C chez les usagers de drogues par injection",
abstract = "Dans les pays {\`a} revenus {\'e}lev{\'e}s, la majorit{\'e} des infections par le virus de l'h{\'e}patite C (VHC) nouvelles et existantes se produisent chez usagers de drogues par injection (UDI). Dans de nombreux pays {\`a} revenus faibles et moyens, de vastes {\'e}pid{\'e}mies de VHC ont {\'e}galement {\'e}merg{\'e} chez les UDI. Le fardeau des maladies h{\'e}patiques li{\'e}es au VHC chez les UDI est en augmentation, mais le recours au traitement reste extr{\^e}mement faible. Il existe un certain nombre de barri{\`e}res aux soins qui doivent {\^e}tre {\'e}valu{\'e}es et auxquelles il faut s'attaquer de fa{\cc}on syst{\'e}matique, pour faire en sorte que les UDI aient acc{\`e}s aux traitements. Le d{\'e}veloppement rapide d'agents antiviraux {\`a} action directe (AAD) sans interf{\'e}ron pour traiter l'infection par le VHC a suscit{\'e} un optimisme consid{\'e}rable dans le domaine du VHC, faisant na{\^i}tre l'espoir r{\'e}aliste de l'acc{\`e}s {\`a} une intervention th{\'e}rapeutique {\`a} l'efficacit{\'e} optimale, offrant des r{\'e}gimes th{\'e}rapeutiques enti{\`e}rement oraux, de courte dur{\'e}e et bien tol{\'e}r{\'e}s. En outre, il a {\'e}t{\'e} clairement d{\'e}montr{\'e} que le traitement du VHC est s{\^u}r et efficace dans un large {\'e}ventail d'{\'e}tablissements offrant des soins multidisciplinaires. {\'E}tant donn{\'e} l'importance des maladies li{\'e}es au VHC chez les UDI, il est urgent de d{\'e}velopper des strat{\'e}gies visant {\`a} intensifier l'{\'e}valuation et le traitement du VHC dans ce groupe. Ces recommandations d{\'e}montrent que le traitement chez les UDI est r{\'e}alisable et apportent un cadre de travail pour l'{\'e}valuation et les soins du VHC. Des recherches compl{\'e}mentaires sont n{\'e}cessaires pour {\'e}valuer les strat{\'e}gies visant {\`a} intensifier le d{\'e}pistage, les liens vers les soins, le traitement, l'observance, la gu{\'e}rison virale et pour pr{\'e}venir la r{\'e}infection par le VHC chez les UDI, en particulier du fait que de nouveaux traitements AAD sans interf{\'e}ron pour le traitement de l'infection par le VHC deviennent disponibles.",
keywords = "Consommateurs de drogues, Injection, Lignes directrices, UDI, VHC, VIH",
author = "Jason Grebely and Geert Robaeys and Philip Bruggmann and Alessio Aghemo and Markus Backmund and Julie Bruneau and Jude Byrne and Olav Dalgard and Feld, {Jordan J.} and Margaret Hellard and Matthew Hickman and Achim Kautz and Alain Litwin and Lloyd, {Andrew R.} and Stefan Mauss and Maria Prins and Tracy Swan and Martin Schaefer and Taylor, {Lynn E.} and Dore, {Gregory J.}",
year = "2016",
doi = "10.1016/j.drugpo.2015.11.009",
language = "English (US)",
journal = "International Journal of Drug Policy",
issn = "0955-3959",
publisher = "Elsevier",

}

TY - JOUR

T1 - Recommandations pour la prise en charge de l'infection par le virus de l'hépatite C chez les usagers de drogues par injection

AU - Grebely, Jason

AU - Robaeys, Geert

AU - Bruggmann, Philip

AU - Aghemo, Alessio

AU - Backmund, Markus

AU - Bruneau, Julie

AU - Byrne, Jude

AU - Dalgard, Olav

AU - Feld, Jordan J.

AU - Hellard, Margaret

AU - Hickman, Matthew

AU - Kautz, Achim

AU - Litwin, Alain

AU - Lloyd, Andrew R.

AU - Mauss, Stefan

AU - Prins, Maria

AU - Swan, Tracy

AU - Schaefer, Martin

AU - Taylor, Lynn E.

AU - Dore, Gregory J.

PY - 2016

Y1 - 2016

N2 - Dans les pays à revenus élevés, la majorité des infections par le virus de l'hépatite C (VHC) nouvelles et existantes se produisent chez usagers de drogues par injection (UDI). Dans de nombreux pays à revenus faibles et moyens, de vastes épidémies de VHC ont également émergé chez les UDI. Le fardeau des maladies hépatiques liées au VHC chez les UDI est en augmentation, mais le recours au traitement reste extrêmement faible. Il existe un certain nombre de barrières aux soins qui doivent être évaluées et auxquelles il faut s'attaquer de façon systématique, pour faire en sorte que les UDI aient accès aux traitements. Le développement rapide d'agents antiviraux à action directe (AAD) sans interféron pour traiter l'infection par le VHC a suscité un optimisme considérable dans le domaine du VHC, faisant naître l'espoir réaliste de l'accès à une intervention thérapeutique à l'efficacité optimale, offrant des régimes thérapeutiques entièrement oraux, de courte durée et bien tolérés. En outre, il a été clairement démontré que le traitement du VHC est sûr et efficace dans un large éventail d'établissements offrant des soins multidisciplinaires. Étant donné l'importance des maladies liées au VHC chez les UDI, il est urgent de développer des stratégies visant à intensifier l'évaluation et le traitement du VHC dans ce groupe. Ces recommandations démontrent que le traitement chez les UDI est réalisable et apportent un cadre de travail pour l'évaluation et les soins du VHC. Des recherches complémentaires sont nécessaires pour évaluer les stratégies visant à intensifier le dépistage, les liens vers les soins, le traitement, l'observance, la guérison virale et pour prévenir la réinfection par le VHC chez les UDI, en particulier du fait que de nouveaux traitements AAD sans interféron pour le traitement de l'infection par le VHC deviennent disponibles.

AB - Dans les pays à revenus élevés, la majorité des infections par le virus de l'hépatite C (VHC) nouvelles et existantes se produisent chez usagers de drogues par injection (UDI). Dans de nombreux pays à revenus faibles et moyens, de vastes épidémies de VHC ont également émergé chez les UDI. Le fardeau des maladies hépatiques liées au VHC chez les UDI est en augmentation, mais le recours au traitement reste extrêmement faible. Il existe un certain nombre de barrières aux soins qui doivent être évaluées et auxquelles il faut s'attaquer de façon systématique, pour faire en sorte que les UDI aient accès aux traitements. Le développement rapide d'agents antiviraux à action directe (AAD) sans interféron pour traiter l'infection par le VHC a suscité un optimisme considérable dans le domaine du VHC, faisant naître l'espoir réaliste de l'accès à une intervention thérapeutique à l'efficacité optimale, offrant des régimes thérapeutiques entièrement oraux, de courte durée et bien tolérés. En outre, il a été clairement démontré que le traitement du VHC est sûr et efficace dans un large éventail d'établissements offrant des soins multidisciplinaires. Étant donné l'importance des maladies liées au VHC chez les UDI, il est urgent de développer des stratégies visant à intensifier l'évaluation et le traitement du VHC dans ce groupe. Ces recommandations démontrent que le traitement chez les UDI est réalisable et apportent un cadre de travail pour l'évaluation et les soins du VHC. Des recherches complémentaires sont nécessaires pour évaluer les stratégies visant à intensifier le dépistage, les liens vers les soins, le traitement, l'observance, la guérison virale et pour prévenir la réinfection par le VHC chez les UDI, en particulier du fait que de nouveaux traitements AAD sans interféron pour le traitement de l'infection par le VHC deviennent disponibles.

KW - Consommateurs de drogues

KW - Injection

KW - Lignes directrices

KW - UDI

KW - VHC

KW - VIH

UR - http://www.scopus.com/inward/record.url?scp=84956673246&partnerID=8YFLogxK

UR - http://www.scopus.com/inward/citedby.url?scp=84956673246&partnerID=8YFLogxK

U2 - 10.1016/j.drugpo.2015.11.009

DO - 10.1016/j.drugpo.2015.11.009

M3 - Article

JO - International Journal of Drug Policy

JF - International Journal of Drug Policy

SN - 0955-3959

ER -